ActualitéimmobilierIsrael

IMMOBILIER EN ISRAEL : les investisseurs reviennent lentement

Au dernier trimestre de 2015, 28.000 logements ont été achetés en Israël : 20% des transactions ont été réalisés à des fins d’investissement. Les premiers signes de reprise sur le marché de l’immobilier israélien sont apparus au dernier trimestre de 2015. Selon la dernière note de conjoncture du ministère des Finances, ce sont exactement 28.264 transactions immobilières qui ont été effectuées dans le courant du quatrième trimestre de l’an passé ; il s’agit d’une augmentation de 17% par rapport au trimestre précédent qui avait été particulièrement faible pour ses transactions immobilières.

 Photo by Gili Yaari / Flash 90.
Photo by Gili Yaari / Flash 90.

20% de transactions d’investissement

Au dernier trimestre de 2015, 5.700 logements ont été acquis en Israël à des fins d’investissement. C’est une augmentation de 41% par rapport au trimestre précédent. Autrement dit, le taux d’investissement s’est situé à 20% des transactions ; il s’agit d’acheteurs qui sont déjà propriétaires d’un (ou plusieurs) logement.

Au dernier trimestre de 2015, les investisseurs ont contribué pour 40% de l’augmentation des transactions. Sur toute l’année 2015, la part des investisseurs est restée faible (15%), et cela notamment en raison de l’augmentation des taxes qui pèsent sur les transactions immobilières au second semestre de 2015.

Si la part des investisseurs s’est relevée au dernier trimestre 2015, en revanche, la part des acquisitions d’un « premier logement » est en recul : 11.900 logements ont été vendus à des familles qui n’étaient pas déjà propriétaires, soit une hausse de 15%. Malgré cette reprise, leur poids dans l’ensemble des transactions a baissé, notamment à Jérusalem et dans le centre du pays.

Les jeunes couples préfèrent attendre 

Selon le ministère des Finances, « en raison de la préparation de nouveaux projets immobiliers, de nombreux jeunes couples sont en attente d’achat » ; cet attentisme expliquerait la stagnation des transactions observées dans certaines villes, comme Afoula et Jérusalem.

Le niveau des prix est l’élément déterminant dans la décision d’acheter un logement. Les projets subventionnés par le ministère du Logement, et qui sont destinés aux jeunes couples, proposent des prix inférieurs de 25 à 50% par rapport aux autres logements neufs.

Forte demande en périphérie

Selon la répartition géographique des transactions, un changement de tendance semblerait se dessiner. Au dernier trimestre 2015, une plus forte progression des transactions immobilières a été observée dans les régions de Tibériade (+ 59%) et de Hadera (+ 23%) ; ces deux régions périphériques ont sans doute bénéficié de nouveaux projets immobiliers lancés à des prix attractifs.

En revanche, les régions plus centrales du pays voient leur attractivité en perte de vitesse à la fin 2015. C’est ainsi qu’à Netanya, les transactions n’ont augmenté que de 10%, tout comme Tel Aviv (+ 14%) et Jérusalem (+ 15%).

Jacques Bendelac Israel Valley