Israel

Des centaines de personnes assistent aux funérailles d’un soldat israélien tué

Le père d’Amit Ben Yigal pleure la perte de son fils unique, en disant: «Je n’ai rien d’autre»; Le ministre de la Défense, Bennett, promet que les troupes «trouveront le terroriste» qui a perpétré l’attaque

Le père d’Amit Ben Yigal pleure la perte de son fils unique, en disant: «Je n’ai rien d’autre»; Le ministre de la Défense, Bennett, promet que les troupes «trouveront le terroriste» qui a perpétré l’attaque

Publié le: 05.12.20, 21:58

Le sergent-major Amit Ben Yigal, qui a été tué par des assaillants palestiniens dans la ville de Ya’bad en Cisjordanie, a été mis au repos éternel mardi soir au cimetière de Be’er Yaakov.

Des centaines de personnes en deuil, dont le ministre de la Défense Naftali Bennett et de hauts responsables des FDI, ont escorté Ben Yigal lors de son dernier voyage.

“Je t’aime tellement, le héros de maman, protège-nous du ciel”, a déclaré Nava, la mère de Ben Yigal, en larmes. “Je dois maintenant dire au revoir. Quel ange. Tu es si belle. Ma vie a changé. Mon enfant aîné, enfant bien-aimé. Vos sœurs ne peuvent pas comprendre ce qui se passe. Nous garderons votre braise brûlante, votre bonheur, votre amour . ”

Le père de Ben-Ygal, Baruch, a également fait l’éloge du soldat tué, son unique enfant, et a déploré de lui permettre de servir dans une unité de combat.

“J’ai signé [le permis] avec cette main. Vous m’avez dit, ‘papa, ne me le niez pas’, je l’ai signé et vous vous êtes réjoui comme si vous veniez de gagner à la loterie”, a déclaré Baruch. “Tu étais censé m’enterrer, pas l’inverse. Père céleste, donne-moi une raison de me réveiller demain matin.”

Le ministre de la Défense, Bennett, a pris la parole lors des funérailles en tant que représentant du gouvernement et a déclaré à la foule en deuil qu’il avait vu des photos de vidéos de Ben Yigal qui lui faisaient penser à la bonne moralité du soldat décédé.

“Il était si plein de vie. Un si jeune homme plein de sourires, du genre qui remonte le moral de ses frères d’armes, du genre qui sait que le bonheur est contagieux”, a expliqué Bennett. “Baruch, le père d’Amit, a dit qu’il était son fils unique et qu’il lui avait permis de servir dans une unité de combat. Tant de bravoure chez le père, tant de bravoure chez le fils.”

Porteurs portant le corps d’Amit Ben Yigal

Ben Yigal et ses camarades d’une unité de reconnaissance de la brigade Golani procédaient à l’arrestation de quatre suspects terroristes dans le village de Yabed lundi soir. Alors que les troupes quittaient le village, une grosse pierre a été lancée sur le toit d’un des bâtiments, frappant Ben Yigal et le blessant gravement.

Il a été transféré au campus des soins de santé de Rambam à Haïfa où il a été déclaré mort.

Ben Yigal a été tué un mois avant la fin de son service.

Les soldats des FDI ont arrêté plus de 10 habitants du bâtiment où le bloc a été lancé.

Ils ne sont pas nécessairement soupçonnés d’avoir commis l’attaque mais ont été amenés pour interrogatoire car ils habitaient dans le bâtiment où l’attaque a été perpétrée.

Roi Rubinstein| / ynetnews (lien)